L'énergie thermique


Ce que l'on dénomme "énergie solaire" est en fait la somme des rayonnements électromagnétiques qu'envoie le soleil. Et plus particulièrement, la partie de ce rayonnement qui impacte la terre.

Il est source de lumière, de chaleur... de vie. 
 
La puissance thermique qui est envoyée de cette manière par le soleil est constante et vaut
1370 W/m². On l'appelle la constante solaire. Mais cette puissance n'est pas directement utilisable, car une partie seulement de ce rayonnement arrive directement à la surface de la terre.

Une autre partie de ce rayonnement est soit absorbé par l'atmosphère, soit diffusé. Ce qui fait qu'à la surface de la terre nous pouvons récolter une partie seulement de ce rayonnement direct et du rayonnement diffus ainsi que du rayonnement réfléchi (par le sol ou tout autre objet situé sur la terre). 

Le rayonnement solaire


 
 
Utiliser le soleil pour chauffer l’eau sanitaire est une idée qui paraît d’une logique implacable.
Le principe des chauffe-eau solaires est simple et la technique est aujourd’hui fiable et éprouvée.

Non polluante et inépuisable à l’échelle humaine, l’énergie solaire permet de respecter l’environnement et de préserver la santé. Elle permet de préserver les ressources énergétiques, sans produire de déchets ni d’émissions polluantes, notamment de gaz carbonique. 

Au-delà des enjeux environnementaux et de l’impact sur la production de gaz à effet de serre, l’eau chaude représente une part non négligeable de la facture énergétique d’un bâtiment, qui peut être réduite grâce à l’utilisation de l’énergie solaire.

En constante amélioration depuis plus de 20 ans, les technologies du solaire thermique sont arrivées à un haut niveau de maturité.

Plus de 500.000 m2 de capteurs ont été installés en France (métropole et DOM) et l’ensemble des applications dans lesquelles ils sont utilisés dispose maintenant de références. 

Les conditions d’un bon fonctionnement durable ont été progressivement créées, et les garanties ont été fiabilisées dans le cadre de contrats de "GRS" (Garantie de Résultat Solaire) pour les applications collectives. 

Avec le chauffage des piscines, qui ne concerne qu’environ 15% de la surface des capteurs installés à ce jour, la quantité d’énergie solaire captée pour la production d’eau chaude ou le chauffage de bâtiments par des systèmes actifs représente près de 750 Térajoules (ou 208 GWh) pour l’ensemble du territoire français (hors départements d’outre- mer). 
 

Schéma d'une installation solaire thermique pour la production d'eau chaude sanitaire

 

 
Les panneaux solaires, aussi appellés "collecteurs" sont placés sur le toit des bâtiments, orientés autant que possible vers le sud. Ils reçoivent la chaleur du soleil, et transmettent celle-ci à un fluide caloporteur antigel qui circule à l'intérieur. Celui-ci est ensuite acheminé par des tuyaux isolés vers un ballon tampon, qui sert de stockage. 
 
L'énergie ainsi stockée peut ensuite être utilisée pour alimenter la maison en eau chaude sanitaire,
ou contribuer au système de chauffage central selon les besoins, le plus souvent en association avec une chaudière traditionnelle. 


© 2009 Créateur: Florian CRONFALT Rédacteurs: Florian CRONFALT, Florian MULLER, Donovan OLIVER site créé en Novembre 2008

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×